Ils pensaient bien faire, pas de peau, c’est illégal : trois listes ont sponsorisé leur campagne électorale sur Facebook pendant les six mois précédant le vote – une pratique théoriquement interdite. Le journal des maires en parle sur son site. Il s’agit pour Guingamp de la liste de Pasquiou et à Ploumagoar de deux listes sur les trois candidates : « Ploumagoar et Vous » et « Ploumagoar au cœur d’une dynamique »

Moyennant finance, Facebook a mis en avant les contenus de campagne directement sur le fil d’actualité des votants. L’algorithme du site permet de sélectionner les cibles par rapport à leurs habitudes, passions ou localité. Un truc bien plus efficace et économe que le porte-à-porte. Le hic est qu’il suffit d’aller sur un moteur de recherche dédié mis en place par Facebook pour s’apercevoir si oui ou non les pages utilisent actuellement des pubs.

Le risque est de voir l’élection être considérée comme nulle en plus d’une amende et des années de prison.

Pour le moment, nous avons recensé trois listes :

Guingamp, ma ville ! De Pierre Pasquiou.

Ploumagoar au cœur d’une dynamique. De Bernard Hamon

Ploumagoar et vous. De Yannick Echevest